Quelles sont les normes concernant l’escalier d’un ERP ?

normes-erp-escalier

normes-erp-escalier

À l’instar de l’agencement du bâtiment, des équipements et des prestations, les escaliers d’un établissement recevant du public (ERP) sont soumis à des normes strictes permettant d’assurer la sécurité des usagers.

Plusieurs textes régissent les normes relatives à un escalier dans un ERP dont :

  • L’arrêté du 1er août 2006
  • L’arrêté du 8 décembre 2014
  • L’arrêté du 20 avril 2017.

Ces textes garantissent que les escaliers des ERP soient adaptés aux personnes à mobilité réduite et soient facilement accessibles en cas d’urgence.

Les normes d’accessibilité d’un escalier dans un ERP

La disposition des marches

Parmi les normes qui réglementent l’escalier d’un ERP, la disposition des marches est primordiale. Des dimensions précises sont indiquées quant à la hauteur, la largeur ou encore la visibilité des marches.

Dans un ERP neuf, la hauteur des marches doit être inférieure ou égale à 16 cm, contre 17 cm dans les ERP existants.

S’agissant de la largeur, il faudra prévoir une distance de 1,20 m entre chaque rampe (soit 1,40 m entre les parois) si votre ERP est neuf.

En revanche, si votre bâtiment est déjà existant, la distance minimale à respecter entre chaque main courante est de 1 m (soit 1,20 m entre chaque paroi).

Le giron, c’est-à-dire l’espace de la marche pour poser le pied, doit mesurer au minimum 28 cm.

Enfin, la première et la dernière marche ont besoin d’être équipées de contremarches contrastées d’une hauteur minimale de 10 cm.

Normes des équipements d’un ERP : rampe et garde-corps

Afin de limiter tout risque d’accident, les normes pour un escalier dans un ERP réglementent les équipements qui l’entourent.

Les normes concernant la rampe d’escalier, ou main courante, sont très précises. Une main courante doit être installée à une hauteur comprise entre 80 et 100 cm du sol et de chaque côté de l’escalier.

La rampe démarre légèrement en amont de la première  marche et continue un peu après la dernière. Celle-ci a l’obligation d’être rigide, continue, bien visible et facilement préhensible.

Dans les établissements existants, sa longueur minimale est d’1 m tandis que dans les ERP neufs, elle est de 1,20 m.

Si des garde-corps font office de main courante, alors leur hauteur minimale est de 90 cm. Tout garde-corps se doit d’être conforme à la norme NFP 01.012.

Pour signaler la présence de marches aux personnes en situation de handicap, les normes relatives aux escaliers d’un ERP prévoient l’installation d’un revêtement de sol à texture. Cette bande d’éveil à la vigilance est positionnée à environ 50 cm de la première marche.

Si l’escalier du bâtiment est équipé de nez de marches, ces derniers ont l’obligation d’être contrastés visuellement, d’être non glissants et de ne pas dépasser excessivement de la marche. Ces précautions préviennent les risques de chutes.

Réglementation sécurité incendie : l’escalier de secours d’un ERP

En cas de sinistre ou d’urgence, la présence d’un escalier de secours est indispensable. Ici encore les normes relatives aux escaliers dans les ERP régissent cet aspect.

En plus des réglementations précisées dans les paragraphes précédents, un escalier de secours est tenu de faciliter l’évacuation rapide et en toute sécurité des personnes.

Pour aider les services de secours à accéder rapidement au bâtiment, la largeur de l’escalier de secours est primordiale. Afin de prévenir des risques de chutes, les garde-corps doivent également être suffisamment hauts.

Enfin, l’escalier de secours étant soumis aux intempéries et devant supporter de lourdes charges en cas d’évacuation, il est indispensable que les matériaux choisis pour sa construction soient résistants.

Les normes concernant l’escalier d’un ERP sont nombreuses. C’est pourquoi il est préférable de faire appel à un professionnel pour sa conception et son installation. Dans tous les cas, une vérification de conformité est nécessaire pour que la commission de sécurité donne son approbation.

Pour connaître vos obligations réglementaires et avoir une idée des différentes stratégies pour les atteindre, contactez gratuitement nos ingénieurs en contrôle technique.

A propos de l'auteur Adrien Lafond

Pendant près de 5 ans, Adrien a été dans l'équipe des contrôleurs d'Anco, pour des projets de construction allant de la maison individuelle à la tour de 20 étages. Passionné de nouvelles technologies et initiateur de ce blog, il est maintenant responsable de la communication d'Anco en télétravail.

    Professionnels, on vous recontacte