Q18 et vérification électrique : ce qu’il faut savoir

Homme qui remplit le compte-rendu Q18 de vérification électrique

Homme qui remplit le compte-rendu Q18 de vérification électrique

Vos installations électriques peuvent être à l’origine d’incidents ou de sinistres. Dans une démarche de contrôle électrique et pour une bonne maîtrise des risques, il est vivement conseillé de faire réaliser la vérification périodique Q18 des installations électriques de votre entreprise.

De plus, le compte-rendu Q18 peut être demandé tous les ans par votre assureur ou votre courtier en assurance afin de déterminer l’étendue du risque.

Zoom sur la vérification électrique périodique Q18 !

Vérification électrique et Q18 : qu’est-ce que c’est ?

Le certificat Q18 est un compte-rendu de vérification des installations électriques. Celui-ci est délivré par les bureaux de contrôle électriques agréés ou tout autre organisme validé par le Centre National de Prévention et de Protection (CNPP).

Le Q18 vient compléter les rapports de vérifications réglementaires établis lors du contrôle périodique ou initial de votre entreprise.

La vérification Q18 couvre l’ensemble des installations électriques des bâtiments de votre entreprise. Celle-ci n’est pas limitée aux locaux à risque d’incendie ou d’explosion.

Le contenu et la forme du document Q18 sont définis par le référentiel APSAD appelé protocole D18. Celui-ci permet de lister les points de l’installation électrique pouvant provoquer un risque d’incendie ou d’explosion.

Bon à savoir : la vérification périodique Q18 n’est pas exigée par la réglementation de la protection contre le risque électrique dans les ERP.

A quoi sert le compte-rendu de vérification Q18 ?

Le compte-rendu de vérification électrique Q18 permet d’être couvert par les assurances. C’est également un outil qui permet à l’exploitant d’identifier aisément les risques d’incendie et d’explosion dans son bâtiment. Il peut ainsi mettre en œuvre rapidement des actions de prévention contre ces risques.

Le compte-rendu de vérification Q18 comprend :

  • Les dangers d’incendie ou d’explosion déterminés,
  • Leur degré de nouveauté,
  • Le traitement réservé aux observations de la précédente vérification.

Pour que le compte-rendu Q18 soit valide, celui-ci doit notamment intégrer :

  • Le document attestant les mesures prises contre les éventuelles explosions,
  • L’ensemble des évaluations du facteur risque porté sur l’incendie et l’explosion,
  • Le rapport précisant la situation pendant laquelle s’est déroulée l’inspection.

Les éléments de l’installation électrique contrôlés dans le cadre de la vérification Q18

Dans le cadre de la vérification Q18, l’ensemble des circuits constitués de canalisations électriques et matériels électriques est contrôlé.

Ces derniers regroupent tous les matériels de :

  • Production,
  • Transport,
  • Distribution,
  • Utilisation (matériels qui transforment l’énergie électrique en une autre forme d’énergie et qui peuvent être fixes ou amovibles).

Lors de sa visite, le contrôleur doit vérifier si le dimensionnement des installations est bon. Il contrôle également l’adaptation du matériel aux conditions d’influences externes. Il vérifie par ailleurs les dispositions particulières aux locaux présentant des risques d’incendie ou d’explosion.

Bon à savoir : votre assureur peut également vous demander la production d’un compte-rendu Q19. Il s’agit d’un contrôle par thermographie infrarouge permettant de détecter des anomalies non visibles lors du contrôle Q18.

Ce compte-rendu doit également être réalisé par un organisme agréé. Q18 et Q19 sont des certificats complémentaires aux contrôles réglementaires.

N’hésitez pas à consulter les articles suivants pour en apprendre plus sur le contrôle électrique :

A propos de l'auteur Adrien Lafond

Pendant près de 5 ans, Adrien a été dans l'équipe des contrôleurs d'Anco, pour des projets de construction allant de la maison individuelle à la tour de 20 étages. Passionné de nouvelles technologies et initiateur de ce blog, il est maintenant responsable de la communication d'Anco en télétravail.

    Professionnels, on vous recontacte