Pourquoi faire appel à un bureau de contrôle électrique ?

Technicien d'un bureau de contrôle électrique

Technicien d'un bureau de contrôle électrique

Selon de Code du travail, toute entreprise employant au moins un salarié a l’obligation d’assurer la sécurité de l’ensemble de son personnel et des visiteurs.

Cela sous-entend que les installations électriques doivent respecter des normes strictes en matière de sécurité à la mise sous tension, mais également au fil des années. Les vérifications des installations électriques doivent être réalisées par un bureau de contrôle électrique accrédité par le Cofrac.

Découvrez quelles sont les missions de ces organismes de contrôle électrique et quelques éléments à considérer afin de choisir le prestataire idéal.

Le bureau de contrôle électrique : définition et missions

Un bureau de contrôle électrique est un organisme accrédité par l’Etat pour le contrôle des installations électriques d’une entreprise ou d’un établissement public. Il s’agit d’un tiers neutre qui accompagne et conseille ses clients afin que leurs équipements électriques respectent les normes en vigueur.

Le but de cet accompagnement est d’assurer la sécurité des biens et des personnes en identifiant une éventuelle défaillance dans une installation électrique.

Les missions des organismes agréés pour le contrôle des installations électriques

Un bureau de contrôle électrique a plusieurs missions :

  • Vérifier la conformité des installations électriques par rapport aux normes légales en vigueur,
  • Réaliser la vérification initiale et les contrôles périodiques des installations,
  • Réaliser un compte-rendu comprenant les risques et les corrections à apporter suite à la vérification,
  • Accompagner, suivre et conseiller le client dans le contrôle et le maintien en conformité de ses installations électriques.

Quelles sont les vérifications obligatoires réalisées par un bureau de contrôle électrique ?

Plusieurs vérifications doivent être réalisées par un bureau de contrôle électrique accrédité par le Cofrac.

Ces vérifications sont obligatoires pour tout établissement privé ou public employant du personnel et accueillant du public. Notez d’ailleurs qu’il existe des spécificités au contrôle électrique des ERP.

La vérification avant la mise sous tension – Consuel

Lorsqu’une installation électrique est neuve ou que celle-ci a subi des modifications importantes sur sa structure, il est obligatoire d’obtenir une attestation de conformité.

Après la vérification du bureau de contrôle électrique, le raccordement définitif au réseau électrique peut être réalisé.

La vérification initiale des installations électriques

Après le raccordement au réseau électrique, il est nécessaire de réaliser la vérification initiale des installations électriques juste avant leur mise en service. Ce contrôle permet de vérifier que les installations respectent toutes les normes de sécurité.

Le bureau de contrôle vérifie par exemple :

  • Le positionnement et l’isolation des armoires électriques,
  • La bonne réalisation de la mise en terre,
  • Les matériaux utilisés,
  • Les systèmes de coupure d’urgence,
  • La présence des pictogrammes obligatoires assurant le marquage électrique,
  • Etc.

La vérification périodique annuelle

Une vérification périodique de l’ensemble de l’installation électrique doit être réalisée chaque année.

Ce contrôle permet de vérifier la présence de défaillances éventuelles pouvant entraîner des accidents ou réduire les performances des équipements électriques.

Le contrôleur technique vérifie par exemple :

  • La propreté des installations et de leur environnement proche (poussière, humidité, déchets, etc.),
  • L’état des équipements,
  • La conformité des nouveaux équipements ajoutés après le dernier contrôle périodique,
  • Etc.

Comment bien choisir son organisme de vérification d’installation électrique ?

Afin de choisir un organisme de vérification d’installation électrique, il est recommandé de tenir compte de plusieurs éléments.

La réactivité est certainement le point le plus important. Les petits bureaux de contrôle électrique accrédités sont généralement plus réactifs que les grands organismes très populaires. Un manque de réactivité peut avoir un impact négatif sur les entreprises et leur productivité. Un commerce en attente d’un contrôle électrique avant la mise sous tension (Consuel) peut perdre plusieurs jours d’activité si la réactivité n’est pas suffisante.

Il est également important de demander plusieurs devis afin de pouvoir comparer les prix, mais également les délais d’intervention et de remise des rapports.

Pour terminer, le bureau de contrôle électrique doit être à l’écoute, comprendre parfaitement toutes les attentes de son client et assurer un suivi personnalisé.

Pour en savoir plus sur le contrôle électrique, n’hésitez pas à consulter les articles suivants :

A propos de l'auteur Adrien Lafond

Pendant près de 5 ans, Adrien a été dans l'équipe des contrôleurs d'Anco, pour des projets de construction allant de la maison individuelle à la tour de 20 étages. Passionné de nouvelles technologies et initiateur de ce blog, il est maintenant responsable de la communication d'Anco en télétravail.

    Professionnels, on vous recontacte