Tout ce qu’il faut savoir sur la norme électrique des bâtiments agricoles

Bâtiment agricole respectant la norme électrique

Bâtiment agricole respectant la norme électrique

Les constructions utilisées dans le domaine de l’agriculture sont soumises à de nombreuses normes visant à réduire les risques d’accident.

La norme électrique des bâtiments agricoles est l’une des plus importantes à respecter en raison de l’environnement hostile dans lequel se trouvent les installations électriques.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir concernant les installations électriques dans les constructions agricoles et ce qu’il en est du contrôle électrique.

La norme électrique des bâtiments agricoles

Tous les agriculteurs (cultivateur, éleveur, viticulteur, etc.) ont l’obligation de respecter certaines normes permettant d’assurer la sécurité des bâtiments, des personnes et des animaux.

Qu’est-ce qu’un bâtiment agricole au regard de la loi ?

Un bâtiment agricole est un immeuble qui est uniquement destiné à un usage professionnel dans le domaine de l’agriculture.

Autrement dit, il s’agit d’une construction permettant à une exploitation agricole de stocker des récoltes, loger des animaux ou entreposer des machines et des outils.

Il peut s’agir par exemple d’une grange, d’une serre, d’un hangar ou d’un moulin.

La norme électrique NF C 15-100 pour les bâtiments agricoles

La norme NF C 15-100 réglemente les installations électriques en basse tension en France. Les bâtiments agricoles doivent respecter des prescriptions spécifiques mentionnées dans la section 705.1 de cette norme.

Voici quelques obligations réglementaires pour les exploitations agricoles.

Réaliser les contrôles obligatoires des installations électriques

Il existe trois contrôles obligatoires des installations électriques dans un bâtiment agricole :

  • Le contrôle avant la mise sous tension en vue d’obtenir une attestation de conformité (Consuel),
  • La vérification initiale des installations électriques avant leur mise en service afin de vérifier que toutes les normes de sécurité soient respectées,
  • Le contrôle périodique annuel afin de vérifier que les installations soient parfaitement fonctionnelles et qu’il n’existe aucun risque d’accident.

Notez que ces trois vérifications doivent être réalisées par un bureau de contrôle électrique agréé par le COFRAC (Comité Français d’accréditation).

Protéger les animaux contre les chocs électriques

Une liaison équipotentielle doit relier tous les éléments conducteurs qui ne font pas partie de l’installation électrique et qui peuvent être touchés par les animaux.

Dans une étable, il peut s’agir :

  • Des abreuvoirs à eau,
  • Des attaches des animaux,
  • Du pontage du compteur d’eau,
  • Des machines à traire,
  • Etc.

La liaison équipotentielle permet de relier des conducteurs métalliques à la terre afin de protéger contre les chocs électriques.

L’indice de protection des équipements électriques

Les équipements constituant l’installation électrique d’un bâtiment agricole doivent disposer d’un indice de protection IP 44.

Dans les endroits qui contiennent des quantités importantes de matière hautement inflammable (paille, foin, combustible, etc.), un indice de protection IP5X est requis.

Installer un système d’alimentation de sécurité

Une alimentation de sécurité doit être mise en place dans les bâtiments agricoles qui :

  • Accueillent des animaux,
  • Mettent en péril la survie des animaux en cas de coupure de l’alimentation électrique principale.

Il arrive en effet que certaines grosses exploitations distribuent l’eau et les aliments des animaux de manière automatisée. En cas de coupure de courant et sans alimentation de secours, les animaux ne seraient plus abreuvés.

Pourquoi est-il important de respecter la norme électrique des bâtiments agricoles ?

La norme électrique permet avant tout d’assurer la sécurité des installations, des personnes et des animaux. Il est donc essentiel de la respecter afin de limiter les risques d’accident pouvant causer des pertes financières lourdes pour l’exploitation agricole.

Cette conformité est d’autant plus importante dans les bâtiments agricoles. Les risques d’incendie sont décuplés en raison du stockage de nombreux matériaux inflammables.

De plus, l’environnement des constructions agricoles n’est pas le plus propice pour les équipements électriques pour plusieurs raisons :

  • Taux d’humidité généralement élevé,
  • Présence de gaz corrosif (ammoniac, sulfure d’hydrogène, etc.) pouvant entraîner une détérioration du cuivre présent dans les composants électriques,
  • Prolifération de rongeurs pouvant endommager les installations électriques,
  • Accumulation importante de poussière,
  • Etc.

Le contrôle périodique annuel réalisé par un bureau de contrôle électrique permet de réduire les risques en vérifiant l’état des composants et de leur environnement.

Pour plus de détails sur le contrôle électrique, n’hésitez pas à consulter nos différents articles :

A propos de l'auteur Adrien Lafond

Pendant près de 5 ans, Adrien a été dans l'équipe des contrôleurs d'Anco, pour des projets de construction allant de la maison individuelle à la tour de 20 étages. Passionné de nouvelles technologies et initiateur de ce blog, il est maintenant responsable de la communication d'Anco en télétravail.

    Professionnels, on vous recontacte