Tout savoir sur la mission SSI

Découvrir la mission SSI

Découvrir la mission SSI

Le Système de Sécurité Incendie (SSI) correspond à l’ensemble des moyens mis en œuvre pour détecter, informer et évacuer un bâtiment en cas d’urgence et d’incendie. 

Il est notamment constitué d’un système de détection d’incendie ainsi que d’un système de mise en sécurité. 

La mise en place d’un SSI est obligatoire dans la mesure où elle répond à l’obligation de sécurité des personnes. D’ailleurs celle-ci s’anticipe dès la conception d’un ouvrage. 

Afin d’assurer la conformité du SSI à la réglementation, la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre sont tenues d’organiser une mission SSI. 

Qu’est-ce qu’une mission SSI ? 

Obligation régie par la norme NFS 61-931, une mission SSI (ou mission de coordination SSI) consiste à analyser les besoins en sécurité, à organiser le SSI puis à assurer sa conformité règlementaire. 

La responsabilité de la mission SSI incombe à la maîtrise d’œuvre. C’est à elle de faire la démarche pour engager cette mission et, par la suite, de respecter la réglementation incendie. 

Une mission de coordination est obligatoire pour toute création, modification ou extension de SSI dans un établissement recevant du public (ERP), un immeuble de grande hauteur (IGH) ou un établissement privé. 

En vérifiant la conformité des équipements et installations, les objectifs d’une mission SSI sont de : 

  • Lutter contre les risques d’incendie, 
  • Assurer la sécurité des personnes, 
  • Favoriser l’émission d’un avis favorable lors du passage de la commission de sécurité. 

Déroulement d’une mission SSI obligatoire

La mission couvre toutes les phases de la maîtrise d’œuvre : de la conception à la livraison de l’ouvrage. 

La phase de conception 

Le mission SSI doit débuter le plus en amont possible de la réalisation d’un ouvrage.

C’est à cette étape que le cahier des charges fonctionnel du SSI est établi. Il récapitule les besoins en sécurité et les éléments à prendre en compte pour la création du SSI. 

Lors de la conception, la mission de SSI consiste ainsi à examiner : 

  • L’architecture ou la configuration des bâtiments, 
  • Les matériaux utilisés, 
  • Les zones à risques et celles à protéger, 
  • Les systèmes électriques, 
  • Etc. 

Dans l’éventualité où un SSI est déjà existant, son architecture ainsi que les équipements déjà présents seront également étudiés. 

C’est seulement à partir de ces informations que la conception du SSI peut être réalisée. 

La phase d’exécution 

Cette étape correspond au déploiement opérationnel de la mission SSI. C’est-à-dire que le SSI va être intégré au chantier de l’ouvrage. 

La cohérence technique et fonctionnelle du système de sécurité incendie avec ce qui a été conçu à l’étape précédente est assurée lors de la phase d’exécution. 

La phase de réception

Cette phase est en adéquation avec la livraison des travaux par la maîtrise d’ouvrage. Après avoir testé le bon fonctionnement du SSI, la dernière étape de la mission consiste à dresser un procès-verbal de réception ainsi qu’à rédiger le dossier d’identité du SSI. 

Mission SSI : bien choisir le coordinateur 

Bien que la mission SSI soit de la responsabilité du maître d’œuvre, dans les faits elle est réalisée par un coordinateur désigné. 

Le coordinateur est essentiel à la bonne exécution de la mission SSI. Ce dernier doit d’ailleurs posséder tout un éventail de connaissances sur la réglementation, l’aspect technique ou encore fonctionnel d’un SSI. 

Le rôle du coordinateur SSI 

Dans l’ensemble, le coordinateur de la mission SSI est chargé de : 

  • L’analyse des besoins en sécurité, 
  • La conception et l’organisation du système de sécurité incendie, 
  • La compatibilité technique et fonctionnelle des éléments qui composent le SSI,
  • Du respect des règles d’installation, 
  • La réception technique du SSI avant la mise en service du matériel.

Le coordinateur SSI doit également monter le dossier d’identité du SSI. Ce dossier reprend toutes les informations sur le SSI et sa conformité (présentation, liste du matériel installé, consignes d’utilisation, cahier des charges fonctionnel, historique des travaux réalisés, etc.). 

Enfin, le coordinateur est l’interlocuteur principal de la commission de sécurité lors de sa visite. 

Qu’est-ce que la loi MOP ?

La loi MOP est relative à la maîtrise d’ouvrage public et à ses rapports avec la maîtrise d’œuvre privée. Cette loi est une des fondations dans le droit de la construction publique en France.

Elle détermine en fait quelles sont les attributions entre la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage.

A propos de l'auteur Adrien Lafond

Pendant près de 5 ans, Adrien a été dans l'équipe des contrôleurs d'Anco, pour des projets de construction allant de la maison individuelle à la tour de 20 étages. Passionné de nouvelles technologies et initiateur de ce blog, il est maintenant responsable de la communication d'Anco en télétravail.

    Professionnels, on vous recontacte