L’assurance dommage ouvrage pour une ouverture de mur porteur

Souscrire une assurance dommage ouvrage lors de la réalisation de travaux sur un mur porteur

Souscrire une assurance dommage ouvrage lors de la réalisation de travaux sur un mur porteur

Vous décidez d’ouvrir un mur porteur pour réaménager votre espace intérieur. Vous avez alors besoin de souscrire une assurance dommage ouvrage. Celle-ci vous donne droit à un remboursement des travaux de réparation des dommages en cas de sinistre.

Nous vous éclairons au sujet de l’assurance dommage-ouvrage dans le cas d’une ouverture d’un mur porteur.

Spécificités de l’assurance dommage ouvrage dans le cadre d’une ouverture de mur porteur

Avant de détailler l’assurance dommage ouvrage relative à l’ouverture d’un mur porteur, rappelons ce qu’est un mur porteur.

Qu’est-ce qu’un mur porteur ?

Nous parlons d’un mur porteur lorsque celui-ci fait partie intégrante de la structure d’une habitation. La stabilité de votre bâtiment en dépend grandement du fait du support qu’il apporte aux planchers et à la charpente.

Abattre un mur porteur est une action sensible devant obligatoirement être réalisée par des professionnels. Cela nécessite en effet une étude préalable de la structure et la réalisation de calculs pour réaliser la pose de renforts.

Assurance dommage ouvrage pour l’ouverture de mur porteur : de quoi s’agit-il exactement ?

Bien qu’un renforcement soit mis en place après l’ouverture d’un mur porteur, le risque d’effondrement reste important. L’assurance dommage ouvrage est obligatoire et a été créée pour ainsi couvrir des travaux de réparation en cas de sinistre.

Cette assurance dispose d’une validité de dix ans après la fin des travaux d’ouverture d’un mur porteur. Notez qu’en cas de malfaçon, le remboursement inclut également la réparation des désordres couverts par l’assurance décennale. À noter qu’il est toutefois possible de faire “jouer” la garantie décennale sans assurance dommage ouvrage.

Mur porteur : quels sont les risques couverts par l’assurance dommage ouvrage ?

Toute malfaçon menaçant la solidité d’une construction après l’ouverture d’un mur porteur est couverte par l’assurance dommage ouvrage. À savoir :

  • Fissure importante au niveau des murs,
  • Plancher affaissé,
  • Toiture effondrée,
  • Eau infiltrée par une fissure au niveau de la façade,
  • Isolation thermique des murs faisant défaut,
  • Biens d’équipement (indissociables de l’ouvrage) ayant perdu de leur solidité. On entend par biens d’équipement indissociables tous les éléments exigeant – pour leur démontage ou remplacement – l’enlèvement d’une partie fondamentale de l’ouvrage lui servant de support.

À noter : tout sinistre dont la survenue précède la fin des travaux n’est pas couvert par l’assurance dommage ouvrage. C’est le cas également du non-achèvement des travaux dans les délais impartis. Découvrez ce qu’il faut savoir à propos des recours à l’assurance dommage.

Coût de garantie dommage ouvrage en cas d’ouverture d’un mur porteur

De nombreux critères sont à prendre en considération afin de déterminer le prix précis de l’assurance dommage ouvrage. En clair, ce coût est influencé par :

  • Les études de construction qui attestent que l’ouvrage est de qualité,
  • Le type d’ouvrage : est-ce qu’il s’agit d’un appartement, d’une maison individuelle, d’un local professionnel, etc. ?
  • La qualification des entrepreneurs,
  • La nature des travaux prévus : est-ce une rénovation, une construction ou une extension ?

N’hésitez pas à comparer les offres avant de souscrire une assurance dommage ouvrage pour des travaux de ravalement ou pour l’ouverture d’un mur porteur. Si vous manquez de temps, servez-vous des outils en ligne. Ceux-ci vous permettent de comparer rapidement et gratuitement les offres disponibles.

Pour plus d’informations, découvrez le lien entre l’assurance dommage ouvrage et le maître d’oeuvre ou son lien avec l’architecte.

A propos de l'auteur Adrien Lafond

Pendant près de 5 ans, Adrien a été dans l'équipe des contrôleurs d'Anco, pour des projets de construction allant de la maison individuelle à la tour de 20 étages. Passionné de nouvelles technologies et initiateur de ce blog, il est maintenant responsable de la communication d'Anco en télétravail.

    Professionnels, on vous recontacte