Contrôle VGP : tout ce qu’il faut savoir

Tout connaître du contrôle VGP

Tout connaître du contrôle VGP

Un contrôle VGP est une vérification qui vise à déterminer si un ou plusieurs équipements de travail sont bien entretenus.

Le contenu, les modalités et les périodicités d’une VGP sont définis par des arrêtés du ministère du travail ou de l’agriculture. En ce qui concerne la vérification périodique des appareils de levage, celle-ci est définie par l’arrêté du 1er mars 2004.

Pourquoi est-il important de réaliser des contrôles VGP ?

Les contrôles VGP possèdent un objectif précis : dépister les éventuelles détériorations ou anomalies qui sont susceptibles d’altérer les équipements de travail. Des vérifications sont effectivement nécessaires pour éviter tout danger et garantir la sécurité des travailleurs.

Le Code du travail incite les chefs d’établissement à réaliser des contrôles VGP au bout d’une période donnée. En ce sens, la vérification périodique des appareils de levage constitue une obligation réglementaire.

Les VGP s’adressent également aux travailleurs indépendants des secteurs de l’industrie, du BTP et de la manutention, ainsi qu’aux loueurs de matériels.

Notez que les VGP n’ont pas les mêmes modalités d’un appareil à l’autre. Découvrez nos articles dédiés aux VGP de nacelle, VGP de chariot élévateur ou encore aux VGP de pont roulant.

Quelle formation pour être habilité à faire des contrôles VGP ?

Les contrôles VGP sont réalisés par des organismes de contrôle d’appareil de levage et autres équipements de travail jugés dangereux. Lesdits organismes emploient du personnel qualifié qui est compétent dans le domaine de la prévention des risques relatifs à de tels équipements.

Cependant, les contrôleurs VGP peuvent également appartenir à l’établissement dont les appareils ou les équipements doivent faire l’objet d’un examen. Dans un cas comme dans l’autre, les contrôleurs VGP connaissent les dispositions réglementaires afférentes, lesquelles sont exposées dans l’article R4323-24 du Code du travail.

La liste des organismes de contrôle des appareils de levage est tenue à la disposition de l’inspection du travail. Les organismes d’inspection tierce partie doivent être accrédités pour les vérifications des machines et des appareils de levage. En France, l’organisme accréditeur est le COFRAC.

Des formations dispensées par des organismes accrédités par le COFRAC

Plusieurs organismes proposent des formations VGP reconnues. Ces derniers sont donc certifiés par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation), entité chargée de délivrer les accréditations aux structures intervenant dans l’évaluation de la conformité dans l’Hexagone.

Si vous êtes actuellement à la recherche d’un organisme capable de vérifier votre matériel de chantier en accord avec les normes en vigueur, il est important de faire appel à une société reconnue. Dans le cas contraire, il se peut que l’attestation de conformité que vous recevrez ne soit pas valide.

La possibilité d’enrichir les services de votre société

Former un ou plusieurs de vos salariés ou collaborateurs à la vérification de l’état de conformité des équipements de travail peut donner de la plus-value à votre entreprise. Mieux encore : cela peut vous permettre d’apporter un service complémentaire, le cas échéant.

À noter que le coût d’une formation VGP peut être pris en charge par des organismes de cotisation tels que ADEFIM,  AGEFOS, ANFA, INTERGROS, OPCAIM ou encore OPCIB.

Comment trouver un organisme agréé pour les contrôles VGP ?

Il est possible de trouver un organisme habilité à faire les contrôles VGP directement sur Internet, en faisant une recherche sur Google.

En outre, le site du Ministère du Travail, de l’emploi et de l’insertion, en collaboration avec la Direction générale du travail, propose une liste des organismes accrédités pour la vérification de l’état de conformité des équipements de travail.

Les contrôles VGP sont primordiaux pour garantir la sécurité des utilisateurs, mais ces contrôles doivent être complétés par une certification adaptée aux appareils de levage.

A propos de l'auteur Adrien Lafond

Pendant près de 5 ans, Adrien a été dans l'équipe des contrôleurs d'Anco, pour des projets de construction allant de la maison individuelle à la tour de 20 étages. Passionné de nouvelles technologies et initiateur de ce blog, il est maintenant responsable de la communication d'Anco en télétravail.

    Professionnels, on vous recontacte