Les méthodes de réalisation d’une dalle basse en béton

Réalisation d'une dalle basse
Réalisation d'une dalle basse

La réalisation d’une dalle basse est une étape cruciale dans la construction de n’importe quel ouvrage. Cette structure permet d’apporter de la stabilité à une construction et constitue le point de départ pour la mise en forme du bâtiment.

La réalisation de la dalle basse se fait uniquement après la réalisation d’une étude de sol complète qui détermine le choix de la méthode de construction.

Découvrez les différents types de dalles basses, leurs avantages et leurs inconvénients ainsi que les prix moyens pratiqués.

Qu’est-ce que la dalle basse d’une construction ?

La dalle basse correspond au plancher le plus bas d’une construction. Cette dalle permet de supporter le poids de l’ouvrage et d’apporter une isolation thermique entre le sol et le bâtiment.

La dalle basse est faite de béton. Celle-ci est coulée après la réalisation du terrassement et des fondations de la structure.

C’est à partir de cette base solide que les murs de la construction s’élèvent.

Les techniques de construction d’une dalle basse

La construction d’une dalle basse nécessite l’expertise d’un bureau d’études pour la planification et le savoir-faire d’une entreprise de maçonnerie pour la réalisation. Il s’agit en effet d’une étape de la construction qui est complexe à mettre en œuvre.

La dalle basse doit être réalisée dans les règles de l’art afin d’assurer une excellente stabilité à l’ensemble de la construction.

Il existe plusieurs techniques de construction d’une dalle basse. Chaque technique comprend son lot d’avantages et d’inconvénients.

La dalle coulée sur terre-plein

La technique de dallage sur terre-plein consiste à couler la dalle à même le sol. Il s’agit de la méthode la plus simple et la plus économique à mettre en œuvre.

Les constructeurs utilisent généralement cette méthode pour la construction de maisons individuelles, des travaux de rénovation ou une extension.

La dalle repose directement sur le sol. Il est dès lors indispensable que le sol rassemble toutes les bonnes conditions pour que cette technique soit réalisable :

  • Le sol doit être stable et ne pas bouger au fil des années,
  • Le sol doit être dur (éviter les sols sablonneux ou argileux),
  • Le sol doit être drainé au préalable pour éviter d’éventuelles remontées d’humidité (une couche de polyane peut être interposée entre la dalle et le sol).

Il est recommandé d’effectuer un traitement contre les termites avant de réaliser le coulage de la dalle. Les termites remontent plus facilement vers la maison à cause du contact direct avec le sol.

La dalle est liée avec les fondations de la construction. Cela signifie que la dalle est liaisonnée aux longrines et aux murs de soubassement. La dalle bouge automatiquement lorsque les murs de soubassement bougent. Cela permet de renforcer la résistance de la structure face aux contraintes comme le vent ou les séismes.

Le dallage

Le dallage est une technique très similaire à la dalle coulée sur terre-plein. Cette méthode est également simple à mettre en œuvre et relativement peu coûteuse.

L’unique différence est que la dalle est désolidarisée des fondations. Cela signifie que celle-ci n’est pas reliée aux longrines et aux murs de soubassement.

C’est une technique qui est utilisée pour les structures qui comprennent plus d’un étage ou les bâtiments industriels. Ces constructions sont, en effet, plus sensibles aux problèmes de tassements différentiels.

Le choix entre un dallage et une dalle coulée sur terre-plein est systématiquement déterminé après une étude du sol réalisée par un bureau d’études compétent.

La dalle sur vide-sanitaire

Cette technique utilise un vide entre le sol et la dalle basse de la construction.

La réalisation d’une dalle sur vide-sanitaire est plus coûteuse et demande généralement plus de temps.

Le vide est réalisé en élevant des rangs de parpaings sur lesquels reposent plusieurs poutrelles qui servent de support pour la dalle.

Le vide-sanitaire offre une meilleure isolation thermique à la construction, car celle-ci ne touche pas le sol. L’air qui circule naturellement en dessous de la dalle permet également d’évacuer l’humidité stagnante après des averses.

La dalle sur vide-sanitaire est préconisée lorsque les sols sont argileux. Ceux-ci sont, en effet, plus sujets aux mouvements de terrain.

Cette technique est également bénéfique pour les constructions situées dans des zones sujettes aux inondations.

L’étude de sol réalisée par un bureau d’études détermine si l’usage d’un vide-sanitaire est nécessaire afin d’assurer la pérennité de la construction.

Le radier

Le radier est une dalle de béton superficielle qui permet de répartir le poids total de la construction sur une grande surface.

Un radier possède l’avantage d’imperméabiliser la construction et d’apporter une bonne isolation thermique.

Il s’agit d’une méthode de construction plus difficile à mettre en œuvre et par conséquent, plus coûteuse. C’est suite à l’étude de sol que l’utilité d’un radier est déterminée.

Le radier est ainsi préconisé dans plus plusieurs cas : 

  • Si la construction est réalisée dans une zone inondable,
  • Si le sol est de moins bonne qualité (mou, hétérogène, etc.),
  • Si le sol n’est pas capable de supporter le poids de la structure avec les autres méthodes.

Quel est le prix d’une dalle basse en béton ?

Le prix de réalisation d’une dalle basse en béton varie en fonction de plusieurs éléments : 

  • La technique de réalisation utilisée,
  • L’épaisseur de la dalle,
  • L’isolation,
  • Le tarif de la main d’oeuvre,
  • Le prix du béton,
  • Etc.

Découvrez le prix moyen au m² de la réalisation d’une dalle basse en béton en fonction de la technique de réalisation utilisée :

Technique de réalisationPrix moyen au m² (sans pose)Prix moyen au m² (avec pose)
Dalle sur terre-plein15 à 30 €55 à 85 €
Dalle sur vide-sanitaire25 à 35 €70 à 90 €
Radier40 à 60 €80 à 120 €

Conseil pour la construction d’une dalle basse

Afin de déterminer la technique idéale pour réaliser votre dalle basse en béton, il est primordial de contacter un bureau d’études pour réaliser une étude de sol.

Cette étude consiste à forer le sol afin d’analyser les différentes couches qui le composent. Le choix de la technique adéquate se fait en fonction des résultats obtenus et de la capacité du sol à supporter un ouvrage.

La réalisation des travaux est complexe et requiert généralement d’avoir recours aux services d’une entreprise de construction spécialisée.

Prenez le temps de consulter plusieurs entreprises afin d’obtenir des devis différents et comparer les offres.

N’oubliez pas de vérifier au préalable que l’entreprise de construction dispose du savoir-faire suffisant et d’une excellente réputation.

Questions fréquentes sur les dalles basses

Quelles sont les différentes techniques pour réaliser une dalle basse en béton ?

Il existe différents types de dalles : les dalles sur vide sanitaire, les dalles coulées sur terre-plein, les radiers ou encore les dallages.

Quel est l’avantage d’une dalle sur vide sanitaire ?

Ce type de dalle permet une très bonne circulation de l’air sous la maison et évite également l’eau stagnante.

A propos de l'auteur Adrien Lafond

Pendant près de 5 ans, Adrien a été dans l'équipe des contrôleurs d'Anco, pour des projets de construction allant de la maison individuelle à la tour de 20 étages. Passionné de nouvelles technologies et initiateur de ce blog, il est maintenant responsable de la communication d'Anco en télétravail.

    Professionnels, on vous recontacte