Notice: Undefined index: height in /ancopro-www/wp-content/themes/rise/inc/shortcodes/shortcodes.php on line 320

Notice: Undefined index: width in /ancopro-www/wp-content/themes/rise/inc/shortcodes/shortcodes.php on line 321

Notice: Undefined index: height in /ancopro-www/wp-content/themes/rise/inc/shortcodes/shortcodes.php on line 320

Notice: Undefined index: width in /ancopro-www/wp-content/themes/rise/inc/shortcodes/shortcodes.php on line 321

4 techniques pour réaliser la Dalle basse en béton

coulage-dalle-en-beton-arme.JPG

Notice: Undefined index: height in /ancopro-www/wp-content/themes/rise/inc/shortcodes/shortcodes.php on line 320

Notice: Undefined index: width in /ancopro-www/wp-content/themes/rise/inc/shortcodes/shortcodes.php on line 321

Notice: Undefined index: height in /ancopro-www/wp-content/themes/rise/inc/shortcodes/shortcodes.php on line 320

Notice: Undefined index: width in /ancopro-www/wp-content/themes/rise/inc/shortcodes/shortcodes.php on line 321

coulage-dalle-en-beton-arme.JPG

La dalle basse est une opération importante pour le chantier, car elle va permettre de ne plus patauger dans la boue, et c’est à partir de la dalle basse que les murs vont enfin s’éléver, et la maison prendre forme.

Il existe plusieurs techniques pour réaliser la dalle basse, et les abuts de langage sont courants, même chez les artisans. Pour clarifier certaines confusions, cet article va présenter chaque technique, ses avantages et ses inconvénients : Dalle coulée sur terre-plein, dallage, dalle sur vide-sanitaire, et radier.

1) La Dalle coulée sur terre-plein

La dalle est calculée et ferraillée pour être portée par les longrines et les murs de soubassements.
Particularité : Un terre-plein comble l’espace entre les longrines. Ce terre-plein, moyennement compacté, sert de coffrage au béton de la dalle
Inconvénients : Possible remontées d’humidité, car la dalle est en contact avec le sol. Ceci est atténué en interposant une couche de polyane. Les termites sont également plus susceptibles de remonter dans la maison, d’où l’importance accrue du traitement anti-termites avant le coulage.
Avantages : Ce mode de coulage est plus économique qu’une dalle portée sur vide-sanitaire. Et peut-être légèrement plus rapide, selon l’artisan.

 

 

2) Le Dallage

Technique habituellement réservée aux bâtiments industriels, et quasiment jamais utilisée dans les maisons individuelles modernes.
Particularité : Similaire à la dalle portée sur terre-plein, elle se distingue car elle n’est pas liaisonnée aux longrines et aux murs de soubassements. La dalle est indépendante du bâtiment en somme.
Inconvénients : Si le terre-plein n’est pas correctement réalisé, ou en cas de tassements, de retrait-gonflement d’argiles, de gros sinistres peuvent apparaitrent à cause des mouvements du sol, seul support de la dalle.
Avantages : Coût et rapidité d’éxécution.

 

3) Dalle sur vide-sanitaire

Comme son nom l’indique, on laisse un vide sous la dalle. Il est donc nécessaire de coffrer la dalle par en-dessous. En général, on utilise la technique des poutrelles béton et hourdis, ou plus rarement des prédalles.
Inconvénients : Plus chère qu’une dalle coulée sur terre-plein, même si de nombreuses innovations se succèdent ces dernières années pour réduire l’écart. Il faut réaliser correctement les points d’étayage (s’ils sont prévus par le plan) des poutrelles / prédalles, au risque de dépenser beaucoup plus de béton que nécessaire.
Avantages : Le vide est… sanitaire. La circulation de l’air sous la maison est une bonne chose (par exemple pour évacuer l’humidité stagnante après les pluies), et la dalle ne risque rien si votre terrain est composé d’argiles gonflantes.

 

4) Le Radier

Ressemble comme deux gouttes d’eau à une dalle portée sur terre-plein. C’est en général l’étude de sol G12 qui indique la nécessité d’utiliser un radier.
Particularité : La dalle du radier n’est pas « que » le sol du niveau bas. Le radier est la fondation même de l’ensemble de la maison. Il n’y a pas ici de semelles de fondation : c’est la dalle qui sert d’appui surfacique (voir article sur les systèmes de fondation).
Inconvénients : Plus cher qu’une dalle classique. Terre-plein sous le radier également plus cher. Ferraillage légèrement plus compliqué à mettre en œuvre par l’entrepreneur.
Avantages : Permet de construire sur des sols de moins bonne qualité, car le poids de la maison est réparti sur une grande surface.

 

Petit Lexique pour discuter de la dalle basse avec votre entrepreneur

Ferraillage : Avec le béton, les armatures en acier forment le matériau béton armé. La position du ferraillage est déterminante pour la solidité du plancher-dalle, et encore plus pour un radier.

Attentes : Armatures dites « en attente », car elles attendent le coffrage et le coulage à venir. Au stade de la dalle basse, on ne voit en général que les attentes de poteaux.

Sens porteur : Les panneaux de dalles peuvent calculés sur 2 appuis, 3 ou 4 appuis. Selon l’hypothèse retenue par le BET, le sens porteur est différent, et le ferraillage calculé doit être posé dans un sens précis, indiqué sur le plan du BET.

Murs de soubassement : Murs posés sur les longrines ou sur les semelles filantes, qui sont situés sous le niveau de la dalle basse.

Longrine : Poutre au niveau du sol, reliant les fondations entre elles.

 

Merci de laisser un commentaire si vous avez apprécié cet article.

Crédits Photos :
http://www.alpesbeobois.com
http://www.smabtp.fr
http://www.mdh-distribution.fr
http://www.vieiraprobat.com

 


 

A propos de l'auteur Adrien Lafond

Pendant près de 5 ans, Adrien a été dans l'équipe des contrôleurs d'Anco, pour des projets de construction allant de la maison individuelle à la tour de 20 étages. Passionné de nouvelles technologies et initiateur de ce blog, il est maintenant responsable de la communication d'Anco en télétravail.