Quel est le temps de séchage d’une chape avant la pose d’un parquet ?

Respect du temps de séchage de la chape avant de poser le parquet

Respect du temps de séchage de la chape avant de poser le parquet

La chape est une couche de mortier coulée sur la dalle de béton d’une construction. Son rôle n’est pas structurel, mais celle-ci permet de rendre la surface de la dalle parfaitement plane afin de recevoir le revêtement de sol.

Le temps de séchage nécessaire d’une chape avant la pose d’un parquet en bois est généralement compris entre quatre et six semaines.

Découvrez pourquoi il est important de respecter le temps de séchage préconisé ainsi que les facteurs qui l’influencent.

Pourquoi faut-il respecter un temps de séchage de la chape avant la pose d’un parquet ?

Le séchage de la chape est une étape contraignante qui ralentit l’avancée des travaux. Celle-ci est cependant indispensable pour assurer de bonnes bases à la construction.

Lorsque le mortier est frais, celui-ci contient beaucoup d’eau qu’il faut impérativement laisser s’évaporer avant la pose d’un parquet. Si le revêtement de sol est posé sur une chape trop humide, l’évacuation de l’eau par le haut risque de déformer, décoller ou endommager les lames du parquet.

Notez qu’il est préférable de parler d’hydratation de la chape, plutôt que de séchage. L’attente est en réalité nécessaire afin de permettre au ciment de s’hydrater. Lorsque l’eau s’est évaporée, le ciment est hydraté et parfaitement durci.

Les facteurs qui influencent le temps de séchage d’une chape

Le temps de séchage nécessaire afin de poser un revêtement de sol sur une chape est généralement de plusieurs semaines.

Ce délai varie cependant en fonction de plusieurs facteurs, notamment l’épaisseur de la chape ou les conditions climatiques.

L’épaisseur de la chape

Une chape traditionnelle, généralement constituée de ciment, de sable et d’eau, a une épaisseur comprise entre quatre et cinq centimètres. Plus la chape est épaisse, plus le temps de séchage est important.

Voici un tableau reprenant les temps de séchage recommandés en fonction de l’épaisseur de la chape.

Épaisseur de la chape

Temps de séchage recommandé

Moins de 4 centimètres

Une semaine de séchage par centimètre d’épaisseur

Entre 4 et 6 centimètres

Deux semaines de séchage supplémentaires par centimètre d’épaisseur excédant quatre centimètres

Plus de 6 centimètres

Quatre semaines de séchage supplémentaires par centimètre d’épaisseur excédant six centimètres

Selon ces indications, une chape de sept centimètres d’épaisseur doit sécher durant au moins 12 semaines avant de pouvoir recevoir un revêtement de sol dans les meilleures conditions.

Les conditions climatiques

La température a une influence directe sur la durée d’hydratation de la chape. Plus la température est élevée, plus le mortier s’hydrate rapidement.

Des températures très élevées, une exposition au soleil ou de l’air trop sec peuvent cependant porter préjudice à l’hydratation de la chape. Il faut éviter une évaporation trop rapide de l’eau afin de permettre au ciment de bien s’hydrater.

Il pourrait être tentant d’utiliser un déshumidificateur afin d’accélérer le processus de séchage. Cette astuce risque cependant de ne pas laisser le temps au ciment de durcir suffisamment.

La meilleure solution reste de faire preuve de patience et de respecter les délais préconisés ci-dessus en fonction de l’épaisseur de la chape.

Quelques conseils pour coller un parquet massif sur une chape

Préserver un joint périphérique et ne pas oublier le ragréage de la chape

Il est recommandé de préserver un joint périphérique, caché par les plinthes, de cinq à huit millimètres. Celui-ci offre au parquet l’espace nécessaire pour se dilater et se contracter sans se mettre en compression.

La dilatation d’un parquet massif est liée à l’humidité et à la température ambiante de la pièce. Sans un joint périphérique, la compression risque de faire sauter les lames du parquet.

Afin d’avoir un parquet massif parfaitement plan et solidement collé au sol, il peut être nécessaire d’effectuer un ragréage. Ce dernier permet de préparer le support en éliminant toutes les irrégularités présentes.

Entreposer les lames du parquet dans la pièce

Les lames du parquet massif doivent idéalement être entreposées dans la pièce de la pose. Cela permet au bois de s’adapter au taux d’humidité ambiant.

Il ne faut cependant pas poser les lames à même le sol, mais privilégier un entreposage sur une palette ou sur une table.


Questions fréquentes sur les choses à savoir avant de coller son parquet

Est-il possible de coller directement son parquet après l’avoir acheté ?

Dans le cas d’un parquet brut, il convient de l’entreposer pendant 7 jours dans la pièce de pose pour que le parquet s’adapte à l’hygrométrie avant de le poser. Si le parquet est vernis ou huilé, il n’est pas nécessaire de l’entreposer préalablement à la pose.

Est-il possible de coller un parquet sur un sol qui n’est pas plan ?

Non. Si votre sol n’est pas plan, il convient d’effectuer un ragréage. Sans cela, le parquet n’est pas esthétique et surtout n’adhère pas correctement à la surface de colle.

A propos de l'auteur Adrien Lafond

Pendant près de 5 ans, Adrien a été dans l'équipe des contrôleurs d'Anco, pour des projets de construction allant de la maison individuelle à la tour de 20 étages. Passionné de nouvelles technologies et initiateur de ce blog, il est maintenant responsable de la communication d'Anco en télétravail.

    Professionnels, on vous recontacte