Projet FEDER-Synergile BOIS DURAMHEN 971

Dans le cadre du projet FEDER/Synergile BOIS-DUR-AMHEN, nous organisons une conférence technique de restitution des travaux menés dans cette étude.

Nous vous invitons à cette conférence qui se tiendra le mercredi 05 décembre 2018 à :

l’Hôtel ARAWAK  Route des Hôtels Gosier de 13h00 à 18h00

Ces travaux permettront aux constructeurs de structure bois en Guadeloupe d’optimiser le dimensionnement de leur construction en fonction de l’implantation à partir de la base de données d’humidité du bois en service (facteur essentiel pour le dimensionnement d’un élément bois) constituée durant ce projet,.

Grâce à ces recherches sur l’humidité du bois en service, notre « Kaz bois » traditionnelle aura des atouts et de beaux jours à venir.

Nous vous ferons parvenir ultérieurement le programme de cette conférence de restitution.

Veuillez vous inscrire svp via le bulletin ci-dessous ou le  lien Doodle suivant en indiquant votre nom, le nom de votre entreprise, votre adresse  mail et téléphone :

https://doodle.com/poll/6ets3neuvxxkurdb

Cette conférence sera suivie d’un cocktail.


Au sujet du projet BOIS DUR-AMHEN 971

La définition des classes de service des bois dans le formalisme de l'Eurocode 5 se base sur le taux d'humidité du bois en œuvre. Le taux d'humidité relatif de l'air associé à la température ambiante est normalisé ; pour ce qui concerne l'humidité du bois en œuvre par référence au diagramme de l'air humide ; des cartes et données de conditions climatiques sont disponibles pour la métropole.  

Il n'en est pas de même pour les Antilles françaises; par manque d'études disponibles, le bois est considéré en classe de service 3, la plus contraignante. Ainsi la résistance des bois et matériaux dérivés du bois à prendre en compte est plus faible et les déformations plus importantes, les exigences de préservation des bois et des pièces métalliques utilisées notamment pour les assemblages sont elles aussi plus contraignantes.

Certains produits à base de bois sont également exclus du marché antillais de la construction. Tout ceci freine le développement de la filière bois aux Antilles.

L’objectif du projet BOIS DUR-AMHEN 971, (le bois aménagé de façon durable dans son environnement  humide) est de déterminer le taux d’humidité du bois dans son environnement sur plusieurs sites de la Guadeloupe grâce à  une campagne annuelle de mesures d’humidité du bois en œuvre. Ceci permet d’identifier les zones géographiques qui présentent des paramètres d’humidité apparentés aux classes de service conventionnelles de l’Eurocode 5 notamment les classes de service 2 et 3.

En fonction de l’implantation d’une structure bois par rapport à son milieu naturel, il en résulte  l’humidité à prendre en compte (selon la courbe hygroscopique) pour dimensionner les éléments de structure bois, améliorer leur durabilité et connaitre leur comportement face à des agressions extérieures (vent, séisme, termites, agents de dégradation du bois et xylophages).


Résultats présentés

  • Une liste des principales essences (de résineux et de feuillus) présentes dans l’île constituant une base de données, ce qui permettra de caler les mesures d’humidité en fonction de la masse volumique du bois faisant l’objet de la mesure
  • Une base de données des taux d’humidité d’équilibre du bois établie selon la méthode conventionnelle, à partir du taux d'humidité relatif de l'air associé aux températures ambiantes de l‘air pour la Guadeloupe (grâce aux courbes hygroscopiques) sur la base des données de Météo France Guadeloupe
  • Une base de données des taux d’humidité  du bois en œuvre sur la base des mesures effectuées sur sites en Guadeloupe proprement dite  et Marie Galante
  • Des cartes et données sur les conditions climatiques et humidité du bois en service pour la Guadeloupe permettant un classement en classe de service conventionnelle  selon le référentiel  NF EN1995-1 grâce à un outil informatique permettant de consulter cette base de données créée.


Organismes partenaires du projet 

  • S3CB (groupe CADRYBAT)
  • Université des Antilles/ Groupe de technologie des surfaces  et des interfaces (GTSI)
  • Université Clermont Auvergne UCA et Polytech Clermont-Ferrand