Le Blog des ingénieurs d'Anco

Conseils pratiques pour mieux construire

23
Jan

Construire sa maison en 2012

Posté par le dans Faire construire sa maison
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

Et si cette année était propice à un projet que vous attendez depuis longtemps : la construction de votre maison ? L'équipe d'ANCO a réunit ses plus précieux conseils, basés sur notre expérience sur le terrain, pour éviter les écueils et que votre villa se construise dans les meilleures conditions.

Pourquoi ne pas lire l'article "Construire sa maison en 2013" ?

Note : Cet article a été repris par notre équipe, et vous pouvez lire les mêmes informations au travers d'autres articles plus courts, ce qui nous a semblé faciliter la lecture. Voir par exemple 8 Risques à connaître avant de faire construire sa maison, Les 10 intervenants d'un projet de construction, et 4 façons de Construire sa Maison.

Pourquoi construire une maison individuelle nécessite de la préparation

Une maison, un produit unique. Si on compare une maison avec une voiture, une voiture fonctionne toujours quand vous l'achetez, elle est moins chère, dispose de hautes technologies... mais la différence est qu'une voiture est un produit industriel, fabriqué à des millier d'exemplaires, qui a été conçu, testé, re-testé, par des centaines d'ingénieurs qui ont dû résoudre autant de problèmes.

Alors qu'une maison, en bois, en béton, aussi simple soit-elle, est un produit unique. Même 2 maisons avec des plans identiques, seront posées sur des sols différents, avec une topographie et un environnement différent.

Devant la relative complexité de ce projet, nous conseillons doncà nos clients de s'impliquer dans leur projet de construction (par exemple en posant des questions). Un client impliqué fait souvent la différence. Voici les principaux points surlesquels vous devriez porter votre attention.

Risques et enjeux autour de la construction d'une maison.

Risques liés à l'environnement du terrain

Risques structurels

  • En fondations
  • Sur la superstructure (hors-sol)

Enjeux énergétiques : Isolation et équipements

  • la qualité des matériaux et des équipements utilisés, avec une pose conforme, déterminent votre niveau de confort thermique et le montant de vos futures factures énergétiques.

Autres enjeux

  • Acoustique : une maison en milieu urbain aura des besoins d'isolation acoustique différents de ceux d'une maion de campagne
  • Accessibilité : votre maison doit-elle rester pratique et accessible pour vos vieux jours ?


Financement
. En dehors de la construction, une bonne phase de préparation est également nécessaire pour s'assurer du bon financement du projet de construction. Lorsque vous voyez un terrain avec 4 murs en briques, qui paraît abandonnée depuis des années, il s'agit très probablement d'un projet dont le financement a été mal estimé dès le départ.

Lors de cette phase d'évaluation du budget nécessaire et de recherche de financement, vous aurez peut-être de bonnes surprises... Savez-vous qu'en Martinique par exemple, tout particulier peut toucher pour la construction d'une maison créole une subvention de la Région* à hauteur de 14 000 € ?

Bref, vous aurez compris le conseil n°1 de notre équipe, pour construire votre maison individuelle dans la sérénité, il s'agit de vous impliquer dans la préparation de votre projet. Oui... mais concrètement, comment faire ?

*anciennement "prime parasismique", aujourd'hui renommée prime ARCD, dont l'objectif est de vous pousser à construire une maison parasismique et paracyclonique.

 

Comment construire une maison individuelle en sérénité ?

Ce sont vos choix en tant que client, qui vont déterminer la manière dont la construction va se dérouler. Dans notre bureau, nous rencontrons "grosso modo" 4 cas :

  •   Le client fait appel à un constructeur de maisons
  •   Le client décide de construire lui-même sa maison
  •   Le client fait uniquement appel à un entreprise générale
  •   Le client décide d'assurer lui-même la gestion de la construction en s'entourant de professionnels

 


1) Le client fait appel à un constructeur de maisons

Dans ce cas, l'objectif est assez clair : vous déléguez la majeure partie du travail au constructeur. C'est une excellente solution, à condition que vous choisissiez un constructeur qui ait une bonne réputation. C'est une solution onéreuse, du fait de la marge du constructeur.

Nos conseils :

• Même si vous faîtes appel à un constructeur renommé, suivez attentivement le déroulement des opérations. Et ne croyez pas qu'il suffit de faire quelques chèques pour que tout aille comme vous voulez. Faîtes des visites sur le chantier, posez des questions et dites ce que vous en pensez.

• Faîtes particulièrement attention aux maisons en bois à (très) bas coût, qui sont certes attractives, mais les plans de ces maisons en bois sont souvent inexistants, et aucun calcul de structure n'a été mené.

2) Le client décide de construire lui-même sa maison

C'est un cas assez fréquent, en général pour les personnes du métier ou bien les âmes de bricoleurs. L'avantage avancé est financier. Le risque ici est... l'excès de confiance ! Dans la construction de bâtiments, chacun a son rôle, et cela fonctionne très bien ainsi. Un artisan aura peut-être tout le savoir-faire nécessaire pour construire sa maison, mais il n'est pas géotechnicien, ni ingénieur. Et l'inverse est également vrai : jamais en tant qu'ingénieur, je ne me prétendrai capable de réaliser du béton, ou de poser du carrelage. Je préfèrerais engager un artisan de confiance, qui fera mieux et plus vite, ce qui au final coûtera moins cher.

Si vous décidez de construire votre maison seul, soyez conscient des points suivants :

  • Pendant la construction, si vous avez un problème, cela vous coûtera plus cher de faire appel à un professionnel, qui n'est jamais très partant pour faire du "rafistolage".
  • Souvent, la durée de chantier s'étale sur plusieurs années pour arriver au bout.
  • L'assurance de votre villa coûtera plus cher
  • En cas de pépin (de désordre structurel, toiture, étanchéité), votre assurance risque de ne pas vous couvrir.
  • Votre maison aura peut-être un peu moins de valeur à la revente (ceci concerne surtout les zones à risque, sismique, tempêtes, etc)

3) Le client fait uniquement appel à un entreprise générale

Pour les mêmes raisons qu'au dessus, cette solution est très rarement la bonne. Une entreprise générale n'a pas les compétences d'un architecte ou d'un ingénieur. Méfiez-vous des personnes qui prétendent savoir tout faire parce qu'ils ont 50 ans de métier...

4) Le client décide d'assurer lui-même la gestion de la construction en s'entourant de professionnels

Cette solution nécessite un engagement fort de la part du client, mais elle peut être très rétributrice. Le client, appelé "Maître d'ouvrage", organise lui-même son projet de construction : achat du terrain, demandes de devis, contrat avec les entreprises... Le client vérifie le bon déroulement du chantier, le respect du budget et des délais.

Pour l'aider et le conseiller, et pour déléguer une partie de ses tâches, il fait appel à plusieurs intervenants, tels qu' un architecte ou un maître d'oeuvre, un géotechnicien, un BET et un bureau de contrôle, qui l'assistent surles 2 phases du projet : la conception (plans de la maison) et les travaux.

Nos conseils

• Consultez le PPR. Le plan de prévention des risques vous indiquera très rapidement si votre terrain est à risque ou si tout va bien.

• Faites appel à un géotechnicien, appelé aussi bureau d'études de sol. Seul lui pourra indiquer les dispostions à prendre en fondations.

• Faites appel à un bureau de contrôle technique. Au-moins, vous saurez si ce qui se passe sur votre chantier est dans les normes, ou si vous en êtes très loin.

• Pour contractualiser les entreprises de la phase travaux, écrivez des cahiers des charges ! Sans ces documents (demandez conseil à votre bureau de contrôle), les entrepreneurs sont relativement libres de faire ce qu'ils veulent...à vos dépens.

• Utilisez la retenue légale de garantie pour vous protéger financièrement des entreprises peu scrupuleuses.

• Organisez des réunions de chantier régulières. Et prenez les habitudes des pros : Insistez pour que tous les intervenants concernés viennent en réunion (insérez cette obligation dans le cahier des charges), faîtes un ordre du jour et un compte-rendu. Vous pourrez plus facilement évaluer l'avancement, et résoudre les problèmes avant qu'ils ne prennent de l'ampleur. Certains de nos clients ont géré leur chantier dans le calme en suivant nos conseils et...ils étaient des néophytes de la construction.

• En fin de chantier, effectuez la réception de votre ouvrage, et suivez les conseils de votre contrôleur technique pour émettre des réserves sur les points à refaire.

 

Conclusion

La réussite de votre projet de construction de maison dépend de vos choix et de votre engagement dans le projet. La solution la moins coûteuse en temps consiste à faire appel à un constructeur, mais elle est plus chère. La solution qui semble la moins chère serait celle de construire soi-même ou avec un unique entrepreneur... mais peut s'avérer chère (Euros et énergie) en cas d'imprévus. Une solutionintermédiaire consiste à gérer soi-même son chantier en faisant appel à des professionnels pour se faire conseiller.

Quelle que soit la solution de votre choix, un bon état d'esprit consiste à s'intéresser au projet, à donner votre avis tout en écoutant les conseils.


Pour avoir plus d'informations sur le bureau de contrôle technique construction, cliquez ici.

Notez cet article:
3

Pendant près de 5 ans, Adrien a été dans l'équipe des contrôleurs d'Anco, pour des projets de construction allant de la maison individuelle à la tour de 20 étages. Passionné de nouvelles technologies et initiateur de ce blog, il est maintenant responsable de la communication d'Anco en télétravail.

Commentaires

Commenter cet article

Invité
Invité mardi, 25 juillet 2017