Le Blog des ingénieurs d'Anco

Conseils pratiques pour mieux construire

04
Oct

4 techniques pour réaliser la Dalle basse en béton

Posté par le dans Faire construire sa maison
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Imprimer

La dalle basse est une opération importante pour le chantier, car elle va permettre de ne plus patauger dans la boue, et c'est à partir de la dalle basse que les murs vont enfin s'éléver, et la maison prendre forme.

Il existe plusieurs techniques pour réaliser la dalle basse, et les abuts de langage sont courants, même chez les artisans. Pour clarifier certaines confusions, cet article va présenter chaque technique, ses avantages et ses inconvénients : Dalle coulée sur terre-plein, dallage, dalle sur vide-sanitaire, et radier.

1) La Dalle coulée sur terre-plein

La dalle est calculée et ferraillée pour être portée par les longrines et les murs de soubassements.
Particularité : Un terre-plein comble l'espace entre les longrines. Ce terre-plein, moyennement compacté, sert de coffrage au béton de la dalle
Inconvénients : Possible remontées d'humidité, car la dalle est en contact avec le sol. Ceci est atténué en interposant une couche de polyane. Les termites sont également plus susceptibles de remonter dans la maison, d'où l'importance accrue du traitement anti-termites avant le coulage.
Avantages : Ce mode de coulage est plus économique qu'une dalle portée sur vide-sanitaire. Et peut-être légèrement plus rapide, selon l'artisan.

{gallery}dalle-beton/dalle-portee{/gallery}

 

2) Le Dallage

Technique habituellement réservée aux bâtiments industriels, et quasiment jamais utilisée dans les maisons individuelles modernes.
Particularité : Similaire à la dalle portée sur terre-plein, elle se distingue car elle n'est pas liaisonnée aux longrines et aux murs de soubassements. La dalle est indépendante du bâtiment en somme.
Inconvénients : Si le terre-plein n'est pas correctement réalisé, ou en cas de tassements, de retrait-gonflement d'argiles, de gros sinistres peuvent apparaitrent à cause des mouvements du sol, seul support de la dalle.
Avantages : Coût et rapidité d'éxécution.

{gallery}dalle-beton/dallage{/gallery}

 

3) Dalle sur vide-sanitaire

Comme son nom l'indique, on laisse un vide sous la dalle. Il est donc nécessaire de coffrer la dalle par en-dessous. En général, on utilise la technique des poutrelles béton et hourdis, ou plus rarement des prédalles.
Inconvénients : Plus chère qu'une dalle coulée sur terre-plein, même si de nombreuses innovations se succèdent ces dernières années pour réduire l'écart. Il faut réaliser correctement les points d'étayage (s'ils sont prévus par le plan) des poutrelles / prédalles, au risque de dépenser beaucoup plus de béton que nécessaire.
Avantages : Le vide est... sanitaire. La circulation de l'air sous la maison est une bonne chose (par exemple pour évacuer l'humidité stagnante après les pluies), et la dalle ne risque rien si votre terrain est composé d'argiles gonflantes.

{gallery}dalle-beton/dalle-vide-sanitaire{/gallery}

 

 

4) Le Radier

Ressemble comme deux gouttes d'eau à une dalle portée sur terre-plein. C'est en général l'étude de sol G12 qui indique la nécessité d'utiliser un radier.
Particularité : La dalle du radier n'est pas "que" le sol du niveau bas. Le radier est la fondation même de l'ensemble de la maison. Il n'y a pas ici de semelles de fondation : c'est la dalle qui sert d'appui surfacique (voir article sur les systèmes de fondation).
Inconvénients : Plus cher qu'une dalle classique. Terre-plein sous le radier également plus cher. Ferraillage légèrement plus compliqué à mettre en œuvre par l'entrepreneur.
Avantages : Permet de construire sur des sols de moins bonne qualité, car le poids de la maison est réparti sur une grande surface.

{gallery}dalle-beton/radier{/gallery}

 

 

 

Petit Lexique pour discuter de la dalle basse avec votre entrepreneur

Ferraillage : Avec le béton, les armatures en acier forment le matériau béton armé. La position du ferraillage est déterminante pour la solidité du plancher-dalle, et encore plus pour un radier.

Attentes : Armatures dites "en attente", car elles attendent le coffrage et le coulage à venir. Au stade de la dalle basse, on ne voit en général que les attentes de poteaux.

Sens porteur : Les panneaux de dalles peuvent calculés sur 2 appuis, 3 ou 4 appuis. Selon l'hypothèse retenue par le BET, le sens porteur est différent, et le ferraillage calculé doit être posé dans un sens précis, indiqué sur le plan du BET.

Murs de soubassement : Murs posés sur les longrines ou sur les semelles filantes, qui sont situés sous le niveau de la dalle basse.

Longrine : Poutre au niveau du sol, reliant les fondations entre elles.

 

Merci de laisser un commentaire si vous avez apprécié cet article.

Crédits Photos :
http://www.alpesbeobois.com
http://www.smabtp.fr
http://www.mdh-distribution.fr
http://www.vieiraprobat.com

 


 

Notez cet article:
11

Pendant près de 5 ans, Adrien a été dans l'équipe des contrôleurs d'Anco, pour des projets de construction allant de la maison individuelle à la tour de 20 étages. Passionné de nouvelles technologies et initiateur de ce blog, il est maintenant responsable de la communication d'Anco en télétravail.

Commentaires

  • Invité
    ERIC vendredi, 11 janvier 2013

    Bonjour

    bonne présentation sommaire

  • Invité
    Poli Jean-Pierre mercredi, 08 mai 2013

    Bonjour,
    Vraiment très explicite votre description des différentes dalle de béton. Dans l'attente des premières esquisses de mon architecte pour ma maison individuelle, je m'informe sur les différentes procédures pour pouvoir commenter et développer l'expertise de l'architecte. Merci beaucoup pour le partage de vos connaissances. J'ai le grand avantage d'avoir du temps avant la réalisation de mon projet, de ce fait, je vais avec plaisir fouiner sur votre blog. Merci !

  • Adrien Lafond
    Adrien Lafond vendredi, 17 mai 2013

    Merci Jean-Pierre :D, et n'hésitez pas à laisser commentaires et questions sur le blog, ou la FAQ.

  • Invité
    Giroux vendredi, 17 mai 2013

    Bonjour, j'aurais simplement une question pour vous j'ai l'intention de construire une dalle pleine armée dans mon garage elle sera appuyer des 4 coter 4 pouce de large et va faire 11x22 et 4 pouce d'épaisseur.... Est-ce que ces asser solide pour y stationner un pick up de 5000lbs....?

  • Adrien Lafond
    Adrien Lafond vendredi, 17 mai 2013

    Bonjour Giroux,
    je suppose que vous êtes au Québec. Dans le système métrique, votre dalle fait 3,35 x 6,70 m par 10cm d'épaisseur. Vu ses dimensions, elle est donc surtout portée par les 2 appuis longs.
    Est-ce que votre dalle est portée (vide-sanitaire, ou niveau dessous) ou bien sur un terre plein, peut-être compacté ?

    Pour un terre-plein compacté avec un matériau sain et drainant (du 0-31,5 par exemple), 4 pouces ou 10cm d'épaisseur est suffisant pour porter votre char, mais avec une dalle portée, c'est insuffisant.

  • Invité
    Andrew jeudi, 23 mai 2013

    Je crois que 15 cm d'épaisseur de béton assie 10cm sur les mur les plus long avec de l'armature st25 serais aceptable pour ce qui semble décrire......

  • Invité
    Giroux jeudi, 23 mai 2013

    Oui j'ai l'intention de rentrer un véhicule..... Alors je suis entrain de faire des fondation de 8 pied est-ce que je devrais l'augmenter a 6 pouce alors bien armaturé......? Ça srais ok ? Et la dalle pleine dois être appuyer sur combien de pouce ? 4 pouce est-ce suffisant....?

  • Invité
    D girou jeudi, 23 mai 2013

    Alors 10 cm ces pas asser est-ce que 15 cm bien armé serais ok ? Et si ma dalle repose sur un fondation de 25 cm de large mais n'est apluyer sur seulement 10 cm de la fondation est ok ? Et oui ces pour y stationner un véhicule et en dessous sous sol vidéo j'aimerais avoir vos connaissance merci beaucoup

  • Invité
    D girou jeudi, 23 mai 2013

    Je vous remercie beaucoup MR Lafond des expertises et des conseil que vous donner...... J'espère vous pourer bien meclaircir sur mon projet a propo de l'épaisseur de la dalle pleine 3.35 x 6.70 et combien serais le minimum appuyer sur ma fondation....? 10-12-15 cm ? Et l'armature st25 ces bien comme ferraillage...? Merci vraiment

  • Jean-Pierre
    Jean-Pierre mardi, 23 juillet 2013

    Bonjour,
    Mon projet avance, le plan d'ensemble est défini et le PC sera déposé fin septembre 2013.
    Mon terrain se situe dans une zone recensée au risque de Retrait-Gonflement des Argiles, aléa moyen. Mon architecte m'a fait savoir que si le terrain à une pente supérieur à 25 cm sur la longueur de la maison, il est recommandé de faire une dalle sur un Vide Sanitaire plus onéreux qu'une dalle flottante sur semelles. Pour s'assurer du dénivelé, l'architecte va aller sur place avec une lunette de géomètre pour constater par lui-même.
    Une étude de sol G12 est prévu pour valider l'assise de la maison.
    L'étude de sol et le type de fondations doivent-ils être fait avant la dépose du PC ?
    Qu'en pensez-vous ?
    Merci pour tous vos articles forts intéressants !

  • Adrien Lafond
    Adrien Lafond lundi, 09 septembre 2013

    Bonjour Jean-Pierre et merci pour votre commentaire,

    Le PPR indique un aléa de niveau moyen, et il ne faut pas prendre cela à la légère, car un sinistre lié au retrait gonflement touche à la structure de la maison, et cela peut s'avérer extrêmement coûteux.

    A vue de nez, rien qu'avec le PPR, je vous conseillerais d'opter pour un vide-sanitaire, qui a d'autres bénéfices. Et si la différence de prix est difficile à sortir, il est impératif de réaliser l'étude de sol G12 avant d'opter définitivement pour une dalle sur terre-plein. La G12 comportera de manière claire le type de dalle basse que vous pourrez construire.

    Permis de construire. L'architecte est plus compétent pour tout ce qui est relatif au permis de construire, mais à mon sens, vous n'avez pas l'obligation de réaliser la G12 avant de déposer le permis.

  • Invité
    bouhedli mardi, 01 octobre 2013

    Excellente présentation , bonne continuation

  • Veuillez vous connecter d'abord avant d'ajouter un commentaire

Commenter cet article

Invité
Invité mardi, 25 juillet 2017